Trauer um André Balanant

Meerbusch (RP) MEERBUSCH/FOUESNANT (mgö) « Ohne André wären viele Dinge nicht möglich gewesen », sind sich die « Anciens Jeunes » einig. Die Meerbuscher, die seit ihrer Jugend aktiv die Partnerschaft mit Fouesnant unterstützen, erhielten am Wochenende die Nachricht, dass André Balanant verstorben ist. « Die Partnerschaft fühlt sich heute wie ein Waisenkind », fasst der Bretone Eric Ligen auf der Website der Jumelage die Gefühle zusammen. Ratsfrau Gabi Pricken ergänzt: « Wir verlieren in ihm einen humorvollen, lebenslustigen Menschen. » In die Erinnerungen an den 59-Jährigen fließen seine unermüdlichen Bemühungen um die Partnerschaft ein: « Er war ein Stützpfeiler », findet Ingo Güse.

Dabei machten weder André noch seine Ehefrau Marie-Jo um ihren Einsatz Aufsehen: « Er war sehr hilfsbereit und immer fröhlich. » Und der Meerbuscher Grafiker Helmut Krüger betont: « Er war ein guter Freund. » Als im September 2008 in Meerbusch das 40-jährige Bestehen der Jumelage gefeiert wurde, überreichte Bürgermeister Dieter Spindler an André Balanant eine vom Künstler Reimund Franke gestaltete Plakette, auf der sich die Jumelage-Gründungsurkunde wieder findet. Eigentlich wollte der Balanant im Dezember 2009 zum Nikolausmarkt nach Meerbusch kommen. Aber seine Krankheit verhinderte dies. Da es nicht möglich war, an der heute stattfindenden Beisetzung in der Fouesnantkirche teilzunehmen, planen die « Anciens Jeunes », bei ihrem Aufenthalt im Sommer in der Bretagne eine Gedenkmesse für den Mann zu halten, der sich seit 30 Jahren für die deutsch-französische Freundschaft eingesetzt hat.

Un grand merci à Monika pour cet article paru dans le Rheinische Post

MEERBUSCH/FOUESNANT
Tous les Anciens Jeunes sont unanimes «sans André, beaucoup de choses n’auraient pas été possibles ». Les Meerbuschois qui soutiennent activement le jumelage avec Fouesnant depuis leur adolescence, ont reçu ce week-end la nouvelle du décès d’André Balanant. « Le jumelage se sent orphelin » par cette phrase, le breton Eric Ligen résume sur le site Internet du jumelage les sentiments de tous. La conseillère municipale Gabi Pricken complète par ces mots : « nous perdons en lui un homme plein d’humour et de joie de vivre ». Les témoignages affluent sur l’inlassable engagement pour le jumelage de cet homme de 59 ans.  « C’était un pilier » estime Ingo Güse.

Dans ce domaine ni André ni son épouse Marie-Jo ne faisaient semblant : « il était toujours prêt à aider et de bonne humeur ». Le graphiste Helmut Krüger nous dit : « c’était un grand ami ». En septembre 2008 lors des cérémonies du 40ème anniversaire du jumelage, le maire Dieter Spindler avait remis à André Balanant la médaille créée par l’artiste Reimund Franke, qui représente l’acte officiel de fondation du jumelage. André Balanant voulait venir au marché de Noël en décembre dernier. Mais la maladie l’en a empêché. Comme il ne leur était pas possible d’être aujourd’hui présent aux obsèques en l’église de Fouesnant, les Anciens Jeunes ont prévu de faire célébrer une messe lors de leur prochain séjour en Bretagne l’été prochain en mémoire d’André Balanant qui s’est investi pendant 30 ans dans l’amitié franco-allemande.

Retrouvez cet article sur le site du Rheinische Post :
http://www.rp-online.de/duesseldorf/meerbusch/nachrichten/meerbusch/Trauer-um-Andre-Balanant_aid_805376.html

Lire les articles parus dans la presse quotidienne à Fouesnant

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s