Frédéric Bazin – 1964-2014

fredoLe jumelage a perdu brutalement fin juin un de ses enfants les plus fidèles.
Avec Frédéric, c’est aussi un des plus jeunes Anciens Jeunes qui nous quitte. Ses obsèques ont été célébrées à Fouesnant le 1er juillet en présence de sa famille et de nombreux amis.
Je vous retranscris ici le texte que j’ai lu à l’église pour Frédéric :

Frédéric venait tout juste d’avoir 10 ans quand il a accompagné ses parents pour la première fois en Allemagne. Ce premier voyage qui remonte à quarante ans a été suivi de biens d’autres et c’est ainsi que le jumelage est entré dans sa vie. A l’époque, Frédéric qui avait quelques années de moins que nous, était le « petit » du groupe, celui qui voulait être avec les grands.
En quelques années, le petit n’a pas tardé à nous rattraper, ou à nous dépasser en taille et à faire partie intégrante de notre bande.  Il n’était alors pas le dernier à organiser de belles soirées rue Armor, ou à être parfois complice de nos bêtises.
Par la suite, Frédéric a toujours été aux côtés du jumelage, de ses parents et du comité pour organiser les fêtes de la bière, faire le trajet Fouesnant-Meerbusch, convoyant à l’occasion fruits de mer et autres spécialités pour ses amis allemands, participer aux fêtes, anniversaires et autres occasions où il retrouvait ses amis.
Pendant ses études, il avait travaillé à la pharmacie de Strümp, expérience dont il gardait, je crois, un excellent souvenir.
Il était bien sûr présent en 2005 quand les anciens jeunes se sont retrouvés à Fouesnant pour redémarrer l’aventure que nous avions connus adolescents.
Même si nous ne nous voyions pas très souvent, le lien avec Frédéric était toujours présent. Il avait aussi gardé de nombreux contacts à Meerbusch, fidèle aux familles qui l’ont accueilli. Certains de ses amis allemands sont là pour lui aujourd’hui et beaucoup d’autres autres m’ont dit depuis quelques jours, à la fois leur tristesse et leurs bons souvenirs avec Frédéric.
Apprécié de tous pour sa gentillesse, il faisait partie de cette belle aventure du jumelage qu’il a côtoyé quotidiennement pendant des années auprès de ses parents.Le jumelage, il aimait en raconter les anecdotes, se remémorer les voyages faits ensemble, ressortir d’anciennes photos ou coupures de journaux.

Aujourd’hui, nous sommes tous dans la peine et voulons garder de lui l’image du Frédéric joyeux et en bonne santé que nous avons connu.
Au revoir Fredo.

Die Partnerschaft hat Ende Juni unerwartet einen seiner treuesten Söhne verloren.
Mit ihm geht auch einer der jüngsten Anciens Jeunes als erster. An der Beisetzung in Fouesnant am 1. Juli mit seiner Familie nahmen vielen Freunde teil.
Hier unten, der Text, den ich in der Kirche gelesen habe:

Frédéric wurde gerade 10 als er zum ersten Mal seine Eltern nach Deutschland begleitete. Dieser erste Aufenthalt – 40 Jahre her – war bei weitem nicht der letzte und so kam die Jumelage in Frédérics Leben.
Damals war Frédéric « der kleine » der Gruppe – er war ja ein paar Jahre jünger als wir – der immer mit den Großen sein wollte.
Einige Jahre später, wurde der kleine aber so groß wenn nicht grösser als wir und gehörte natürlich zu unserer Gruppe. Dann war er nicht der letzte, der im Haus der Rue Armor schöne Fete organisierte, und nahm sogar ab und zu an unseren Dummheiten teil.
Danach blieb Frédéric immer treu zu der Jumelage, dem Komitee und seinen Eltern um Bierfest in Fouesnant zu organisieren, Reise nach Meerbusch mit bretonischen Spezialitäten für seine Freunde zu unternehmen, und an die vielen Veranstaltungen teilzunehmen.
Während seines Studiums hatte er auch in der Strümper Apotheke gearbeitet und hatte davon schöne Erinnerungen.
Selbstverständlich war er dabei in 2005, als die Anciens Jeunes sich in Fouesnant wiedertrafen um den Austausch ihrer Jugendzeit wiederaufzubauen.
Auch wenn wir uns nicht sehr oft sahen, war der Kontakt zu Frédéric immer fest. Er hat auch viele treue Kontakte in Meerbusch gepflegt. Einige seiner deutschen Freunden sind heute hier, und seit einigen Tagen haben sich viele bei mir gemeldet und ihren Trauer und Beileid mitgeteilt aber auch ihre Erlebnisse an die schöne Zeit mit ihm.
Seine Freundlichkeit wurde von allen geschätzt und er gehörte zu dieser schönen Geschichte der Partnerschaft, die er jahrelang mit seinen Eltern begleitet hat.
Er erzählte gerne die vielen Erlebnisse unserer gemeinsamen Reisen, suchte und kommentierte alte Bilder und Zeitungsartikel der früheren Jahre.
Heute sind wir alle traurig, wollen aber von Frédéric das Bild eines glückliches und gesundes Freundes behalten, wie wir ihm gekannt haben.
Auf Wiedersehen Fredo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s